~°{ G.A.K.U-C.a.r.d.s }°~


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenu à toi petit Yokai sur Gaku-Cards ! Gaku se remet à neuf, nous avons besoins de vous ♥️ ^-^

Partagez | 
 

 Ruika Minekage, une sociopathe de plus sur le forum. {9de Coeur} {Sang Pur}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruika Minekage
C'est le sang qui l'attire, le papillon Vampire.

C'est le sang qui l'attire, le papillon Vampire.
avatar

Féminin Messages : 6
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : pas loin de SON Hi-nii-sama
Emploi/loisirs : Torturer, manipuler, torturer, verifier que Hi-nii-sama va bien, torturer...
Humeur : Légérement agacé, légérement ennuyée, ayant totallement envie de tuer ^^


{More}
Race : Vampire
Âge: 17 ans
Pouvoirs/Capacités:

MessageSujet: Ruika Minekage, une sociopathe de plus sur le forum. {9de Coeur} {Sang Pur}   Dim 21 Fév - 2:24

♣️ In Role Play? ♣️
    Identité

      ♦️Nom : Minekage
      ♦️Prénom : Ruika (fleur de larme.)
      ♦️Age & date de naissance : 16 ans - 06 avril
      ♦️Nationalité : Japonaise et belge.
      ♦️Race : Vampire
      ♦️Pouvoir et Capacités: lire dans les pensées - Torture et Guérison du corps
      ♦️Niveau : _Tout comme son frère, Ruika peut lire dans les pensées des personnes se trouvant près d'elle. Mais elle arrive plus ou moins à contrôler ce pouvoir, et arrive 8/10 fois a se "couper" des pensées des autres. Il n'existe qu'une seule personne dont elle ne peut pénétrer l'esprit. C'est son cher frère Masahiro. On ne peut lire ses propres pensées, logique. Et Masahiro et elle même étant, ou ayant été, un seul est unique être, leur pouvoir s'annulent. Mais comme elle connait son frère par cœur, ça ne lui pose pas de problème pour le comprendre quand même parfaitement.
      Cependant, Masahiro lui envoie des "ondes parasites", qui la gène pour lire les pensées des autres. Ce qui la contrarie d'ailleurs au plus haut point, puisqu'elle ne contrôle plus entièrement son univers.

      _Pour son second pouvoir, c'est complètement l'inverse des capacités de son jumeau. Si elle parviens à arrêter une hémorragie et faire cicatriser une plaie, dès qu'il est question de maladies ou d'infections, elle ne peut rien faire. Paradoxalement, elle maitrise parfaitement la réciproque. Il lui suffit de toucher un blesser pour "enregistrer" la douleur. Ensuite, elle peut l'utiliser quand elle veut. Par exemple, en s'entrainant sur ce yokai la bas. Ben quoi, on s'amuse comme on peut.

      ♦️Poste : une simple élève


    Apparence & Personnalité


      ♣️Caractère : Ruika est très manipulatrice. Elle aime quand les gens font exactement ce qu'elle attend d'eux. Quitte à devoir les forcer.
      Elle est aussi très colérique. Si tout ne se passe pas comme elle le veut, elle sera contrariée. Très contrarié. Et donc, il faudra bien qu'elle se passe les nerfs sur quelque chose. De préférence un pauvre stupide et méprisable humain ou un yokai qui se sera trouver au mauvais endroit, au mauvais moment.
      Et oui, Ruika a aussi horreur de s'ennuyer. Et quoi de mieux pour tromper sa lassitude que de tester toujours plus de douleur sur les autres, toujours plus de torture, et de voir jusqu'où chaque corps peut tenir avant de se briser, aussi bien mentalement que physiquement.
      Elle plaide non coupable pour son amour du sang. Elle est un vampire après tout, c'est juste dans ses gènes, rien de plus. Et pourquoi aller contre son instinct ?
      Sa technique préférée pour attraper des proies ? Paraitre aux yeux de tous être une jeune fille fragile, mignonne et très sympathique, s'entendant bien avec tout le monde. Le genre de fille dont personne ne se méfie. Ça marche à chaque fois.
      En temps normale, ce qui l'amuse, c'est aussi manipuler toutes ses jolies poupées et jolis pantins qu'il y'a dans cette académie. C'est très distrayant vous savez ?
      Bien sur, s'il lui impossible de trouver une proie pour se calmer, elle trouve autre chose. Elle lit, écrit des chansons, ou crées des vêtements.
      Sa passion de la lecture est née en même temps que celle de son frère. Avant, ils passaient des heures à lire dans la grande bibliothèque familiale, jusqu'à ce qu'un beau jour, ils eurent lu les 188 milles livres auxquels ils avaient accès. Ils cherchèrent donc autre chose. C'est ainsi qu'ils découvrirent la musique, qui leur permis de s'échapper au brouhaha incessant qu'étaient les pensées des êtres les entourant. Ils adoraient chanter ensemble, avec leur petite voix de soprano, c'était bien le seule moment où ils n'embêtaient pas les serviteurs du château.
      Mais cette époque étant révolu, Ruika ne peut que composer des double voix auquel personne ne répondra...
      Rui est extrêmement jalouse vis à vis de son frère. C'est le sien. Personne n'a le droit de l'approcher a part elle. Personne n'a le droit de lui parler a part elle. Personne n'a le droit de recevoir ses sourires, même pas elle. Et personne, même pas ses parents, n'a le droit de toucher a son frère. C'est pour cela que si jamais elle découvre que quelqu'un colle un peu trop son frère, elle a pris l'habitude d'en faire son nouveau jouet d'une longue nuit. Ne laissant au petit matin qu'un être mutilé, légumisé, et incapable de penser pour le restant de sa vie.
      Peut importe ce que Hiro pense, Rui l'aime par dessus tout ! Rien n'est plus important pour elle que son jumeau ! Elle ferait tout pour lui. Absolument tout.
      Elle le connait par cœur. Elle sait toujours ce qu’il pense, comment il va réagir, même si elle ne peut lire ses pensées. Après tout ils sont qu'un seul être. Ou l'ont étés.
      Il est inconcevable pour Ruika qu'Hiro l'aime encore. Elle, qui est née en seconde, et qui est fille est plus forte que lui. Elle a prit sa place, et la humilié, le mettant au second rang. Alors, il ne peut que la hait n'est ce pas ? Même si lui, il est la seule personne pour laquelle elle éprouve des sentiments doux et chaud, et non froid et dévastateur.


      ♣️Aime/Aime pas : Ruika aime par dessus tout son frère, c'est un fait. Mais il y a aussi autre chose, bien que très loin derrière. Elle aime torturer les gens, mais pas que ! Elle a les même hobbies que son cher frère.
      Sa cuisine préférée est la cuisine japonaise. En particulier les pâtisseries, si sucrées et détaillées, si raffinées. Ce qu'elle préfère, et qu'elle pourrait manger par centaine, ce sont les sakura mochi. Elle aime regarder le ciel, ça la calme. Tout comme écouter de la musique ou jouer de son instrument de prédilection, le piano. Ça la calme quand elle ne peut satisfaire ses pulsions sanglantes dans l'immédiat. De temps en temps, elle coud de nouveau cosplay, pour le plaisir, et parce qu'elle adore ça ! Toute une de ses armoires est remplie de cosplay qu'elle a fait. Et en face, le costume en version masculine attend d'aller avec sa paire, sans que jamais cela n'arrive.
      Elle ne supporte plus le gout de la crème fouettée depuis l'accident qui la séparé de son frère, rien que l'odeur lui donne envie de vomir.
      La liste des choses qu'elle n'aime pas est longue.
      Elle déteste tous ce qui s'approche de son frère, tous ceux qui lui font du mal, de ce faite, elle haït plus que tous ses parents.
      Elle ne supporte pas quand les choses ne se passent pas comme elle l'avait prévu, les idiots, qu'on l'empêche de jouer avec ses jolies poupées et charmant pantins si fragiles. Alors qu'ils sont pourtant bien mieux couvert de leur propre sang.
      Ha, et si vous avez le malheur de lui dire qu'elle est petite, elle vous mord. Très fort. Et vous arrache un bon bout de chaire au passage.


      ♣️Physique : Ruika est la copie conforme de son frère. Donc, elle est aussi mignonne que lui.
      Avec des soyeux cheveux d'or, ses grands yeux bleu cyan, son teint pale et ses lèvres rose, n'a t'elle pas tout de l'ange ?
      Cependant, il ne fat pas se tromper sur la nature de son charmant sourire. Quand ce sourire apparait sur ses lèvres, c'est qu'elle s'ennuie et prévoit de se trouver très vite un nouveau jouet.
      Un petit ange, vraiment, n'est ce pas ?
      Mais qu'elle soit maculée de sang lui donne un certain charme, vous ne trouvez pas ?
      Elle est très menue et svelte. A peine 40 kilos pour 1m50.
      Son visage est fin, légèrement ovale. Elle a un joli petit nez légèrement retroussé, et ses cils touchent ses joues quand elle ferme les yeux. Sa peau n'a pas un seul défaut, et très douce.
      Quand a ses cheveux, ils lui arrivent au épaules, comme son frère, mais elle les attache le plus souvent en une queue de cheval haute, avec des mèches allant dans tout les sens.
      Mais pour les cosplays, elle lâche ses cheveux et met juste un grand ruban blanc, qui est le dernier cadeau d'anniversaire qu'elle a reçu de Masahiro.
      Sa voix est un peu aigu, mais très chantante. Elle est toujours posé. Quand elle est en colère, elle utilise un ton glacial, acide, et remplie d'ironie.


      ♣️Style vestimentaire : Ruika aime les vêtements de style victorien, mais qu'elle aura au préalable customisée. Ce qui donne en général des tenus uniques, alliant avec élégance le classique et l'originalité.
      Son goût pour les vieux vêtements lui vient du faite que jusqu'à ce qu'elle ait quitté la propriété familiale, les seuls vêtements que ses parents la laisser porter étaient des robes du XIX éme siècles. De somptueuses robes donc, mais fort peu pratique ! Et ces corsets impossibles à mettre...
      Ruika était très petite, elle porte toujours des chaussures possédant au minimum 10 cm de talon. Que ce soit de ravissantes baby shoes ou des new rock. Courir avec des talons ne lui pose aucun problème. Elle y est depuis longtemps habitué !
      De plus, c'est tellement mieux pour donner des coup de pieds. Ça fait beaucoup plus mal qu'avec une simple paire de basket par exemple. (Votre humble servante à tester expressément la véracité de ses propos sur les derrières de ses charmant camarades de classe ^^ )
      Ruika crée elle même la plupart de ses vêtements donc. Tout comme l'intégralité de ses cosplays. Elle adore porter des cosplays. A la fois pour se sentir proche de son frère et avoir toujours plus de points commun avec lui que dans l'espoir de faire des duos avec lui.
      D'ailleurs, c'est elle qui a confectionné l'uniforme blanc et noir. Elle a crée par la même occasion le même pour elle. Ruika est la clef de sol, Masahiro la clef de fa. Ils n'auraient jamais du être séparés, et sont maintenant voués à jouer une mélodie chaotique et incomplète.



    Entourage & Histoire



      ♥️Enfance : Imaginez deux enfants, n'ayant en apparence pas plus de 5 ans. Deux enfants d'une blondeur éclatante, avec de grands yeux bleu espiègle. Deux angelots en somme. Deux être identique jusqu'à la pointe de leurs cheveux. Et refusant même de porter des vêtements différant pour que nos serviteurs, ou même nos propres parents ne nous reconnaissent. C'était bien plus amusant quand ils nous confondaient sans cesse...
      Nous ne nous lâchions jamais la main. Toujours soudée l'un a l'autre. Par des liens aussi bien spirituels que physique. Même quand nous dormions, jamais je ne lâchais ta main.
      Et puis il y eu ce jour... Un autre tour de joué, une autre course poursuite de gagnée, Et on riait. Riait, riait, riait. Si joyeusement dans ce château si froid et lugubre.
      Le gout de ce gâteau à la crème est encore sur mon palais, me donnant envie de vomir... On avait toujours était si similaire l'un a l'autre... C'est assez ironique qu'un miroir nous est séparé...
      On est rentrée dans cette pièce pour se cacher. La sale d'essayage de notre mère, où elle pouvait s'admirer sous n'importe quel angle... Mais tout ces autres nous, c'était trop, ça donnait le vertige... Est ce toi ou moi qui ait touché ce miroir ? Ou alors c'était l'un de nos reflets... C'est fou tout le bruit que ça fait, un miroir qui se brise. Toutes les âmes vivantes infestèrent la salle. Comme si elles savaient que quelque chose aller se passer...*Encore aujourd'hui, je me demande si... c'est nous qui nous sommes trop approché du miroir et avons échangé nos rôle ou si ce sont les adultes qui sont passé de l'autre coté... Dans ce coté où tout est inversé et où rien ne va plus...
      On était couvert de bout de verre, notre peau découverte complètement ciselé... Je crois bien que c'était la première fois que l'on était blessé... Je ne sais pas qui de la douleur, ou de ton images couverte de sang à commencer à me faire pleurer... Toi aussi tu pleurais. Pour les mêmes raisons que moi évidemment, après tout, on est la même personne... Sauf que toi... Tu as posé tes mains sur moi, et mes plaies on disparut. Comme par magie. Mais après tout, mon Hi-nii-sama a toujours été magique...
      Sauf que maintenant, on était différant. On a toujours été heureux ensemble, on a toujours souffert ensemble, on a toujours était ensemble, on a toujours été un... Alors pourquoi a ce moment la, moi je ne soufrais pas alors que toi si ? J'aurai préféré que tu ne me soigne jamais, au moins on aurait été les même jusqu'au dernier moment ainsi...
      Les servantes on tout de suite accourut vers nous, c'était leur rôle de s'occuper de nous après tout. Comme tu étais toujours couvert de sang c'est autour de toi qu'elles se sont agglutinées. Et elles ont failli me faire lâcher ta main. Je ne l'ai pas supporté, et il a suffis d'un rien pour que le visage de ses laideron se couvre des même plaies qui me recouvraient. C'était si joli à regarder. Elles hurlaient, ces sottes, tenant leurs visages entre leur main...
      Elles criaient toujours comme des dindes quand nos parents sont arrivés... Et quand ils ont compris la situation, ils nous on séparé. Ils m'ont forcé à lâcher ta main. Lâcher cette main que je n’avais pas lâchée depuis ma naissance...
      Et Père t'as dis un mot, un seul...

      "-Inutile"

      Il l'a dit avec tant de dégout. Comment a t'il osé te dénigrer de la sorte ? Toi, mon précieux soleil ! Mon unique lumière !
      Ce jour là, ils m'ont séparé de toi, m'interdisant de te voir, et réciproquement. J'ignorais jusqu'alors a quel point un lit vide pouvait être froid.

      On a grandit séparément. Pendant si, si longtemps. Mais malgré tout... J’arrivais à te voir. Toi, tu ne me voyais jamais, mais chaque jour, je parvenais à déjouer la vigilance de mes professeurs pour t'observer. Malgré l'entrainement, les cours, les punitions... Ho oui, les punitions... Mère avait trouvé le meilleur moyen de me punir. Elle m'enfermé dans une salle plein de miroir, a l'identique de celle qui nous a séparé... C'était une véritable torture, de voir ces milliers de moi... C'est milliers de toi. Tu étais la, sans jamais que je puisse te toujours... Mais je fini par surmonter ca.
      Plus le temps passer... Et plus mon don pour la souffrance s'améliorait, alors que celui pour la guérison stagnait. Ça leur faisait si plaisir, a nos géniteurs...
      C'était une honte pour eux d'avoir eu des jumeaux. Tous ces problèmes pour la succession... Tu étais le premier, un homme qui plus est, donc tout semblait s'arranger... Mais avec cet accident, leurs plans changèrent. Ca ne les gênait pas tant que ca, en fin de compte... Du moment qu'ils avaient leur futur chef, qui seraient fort, et seraient vaincre ses ennemis. Et puis, petit, nous étions si semblables. Peut être que j'étais celle qui étais née en première, mais que le médecin, incompétent, c'était trompé...
      Tout pour sauver les apparences. Toujours les apparences.
      Plus le temps passait, et plus je devenais sadique. Je dois bien l'avouer, j'aime contempler la souffrance des autres.
      J'étais interdit de chasse. Pendant très longtemps, nos géniteurs ne me laissèrent pas sortir hors du château. Nous devions rester discrets. Or moi, je tuais chaque humain ou yokai passant près de moi une fois a l'extérieure. On me rapportait les proies dans ma chambre. Et même si je n'avais pas le droit de jouer avec la nourriture, personnes ne pouvait vraiment m'empêcher de faire ce que je voulais.
      Cela valait aussi pour ma servante. Après tout, c'était la mienne, je pouvais faire d'elle ce que je voulais. Jay, la jumelle du cloporte qui t'avais été assigné... Elles aussi étaient jumelles. Séparé comme nous. Mais je n'éprouvais aucune compassion envers elle. Parce que alors qu'elle faisait partie de cette sous classe d'être vivant... Elle, cette Alison, était près de toi, te volait a moi, prenait ma place. Si j'avais put, depuis longtemps je l'aurai saigné à blanc... Mai a la place, je pouvais juste faire 1/10éme de ce que je voulais lui faire subir à sa moitié. Mieux que rien, certes, mais pas assez.
      Parfois... Ils t'envoyaient en pays étranger. Pour "étudier les mœurs et coutumes" et savoir "se comporter comme un digne représentant de la famille Minekage partout dans le monde". C'était juste pour nous éloigner l'un de l'autre, qu'ils aient au moins le courage de le dire franchement...
      Mais ces périodes où tu n'étais pas là leur coutaient cher, très cher. Je passais ma frustration sur les domestiques, mais surtout sur mes professeurs. Ils devaient toujours en trouver de nouveau, toujours plus résistants. Que je finissais par arriver à casser à chaque fois.

      Mais aujourd'hui, je suis au Gaku cards, je n'ai pas le droit de tuer les professeurs sous peine d'être renvoyer. Et donc de ne plus pouvoir te voir. Ce qui est inconcevable.
      Arriver à convaincre nos géniteurs ne fut pas facile. Mais la réputation de l'académie m'aida beaucoup. Ils y ont vu un moyens que je m'instruise, tout en ne leur coutant plus une fortune en professeurs remplaçants.
      La seule chose que j'ai prise avec moi a la gaku, outre mes vêtement et nos cosplays, ce sont mes partissions. Pendant ces 33 années de séparations, j'en ai écrite des milliers, des chansons que l'on aurait du chanter en duo. Et que tu ne liras jamais...

      Mon vrai objectif, outre le fiat de veiller sur toi, mon adorable lumière, et surtout de devenir forte. Pour faire souffrir nos "parents" autant que nous, nous avons souffert. Je les torturais pendant de longue heures, les humiliants comme eux on osait t'humilier. Les mordants à la jugulaire pour les finir.
      Quand j'ai appris ce que Père osait te faire... Qu'il te mordait. Qu'il osait te toucher ! Te salissant avec ses mains répugnantes, t'humiliant !... Je ne commençai à me calmer que quand toute l’aile ouest du château fut repeinte avec le sang des serviteurs. Je suppose que tu t'es demandé pourquoi tout un coup, il manquait plus de la moitié de nos trop nombreux serviteurs, non ?...



      Rurira, rurira,
      Cette berceuse,
      A t'elle atteint ton coeur ?
      Etre remplie d'avidité est un crime.
      Maintenant, tu voies un rêve...
      *



      ♥️Famille :

      Masahiro Minekage > C'est le frère jumeau de Ruika. Elle l'aime plus que tout au monde, et même si elle ne peut lire ses pensées, elle lit en lui comme dans un livre ouvert. Elle manipule son monde mais jamais elle ne le manipulera. Après tout, il est elle-même.

      Mathieu Nicolas D. DeLatte et Haruo Yurihime Minekage > Ce sont les parents de Ruika et Masahiro. Très puissant vampire de la haute société, ils montrent bien qu'ils sont des sangs purs, et pas n'importe quel vampire de bas étages. Les autres créatures ? Que des insectes à éliminer.

      Jay Dehame > C'était la servante de Ruika, la sœur jumelle de la servante de son frère. C'est pour cela que Ruika la haïssait. Pour elle, des jumeaux ne sont qu'un seul et unique être. Alors elle blessait très souvent Jay, pour toucher à travers elle Alison. Mais si Jay était la servante de Ruika, c'est bien parce qu'elle avait une peau beaucoup plus résistante que la normale grâce à ses capacités, ce qui lui permit de survivre aux crises de colère de sa maitresse jusqu'à son départ pour l'académie.

      ♥️Ici parce que : Ruika est ici parce qu'elle a suivit son frère. Le laisser seul dans cet endroit ? Et puis quoi encore ! Elle a pour but de devenir la plus forte des vampires, pour tuer, après avoir torturé pendant des heures, ses parents. Ils n'avaient pas le droit de la séparé de sa moitié. Ils doivent en payer le prix.

      ♥️Des remarques : Le classement, elle s'y intéresse tout simplement pour savoir qui est faible, et donc très facilement manipulable. Et aussi pour veiller a ce que personne n'empiète sur les plates bandes de son frère. Il est le meilleur, cela va de soit ! Personne ne peut le dépasser. Alors les autres non pas à avoir la prétention de vouloir l'égaler ! Pour elle, les autres ne sont la que pour deux choses : être manipulé et la divertir.



♣️ In Real Life ? ♣️
    ♦️Prénom/Pseudo : TsuNekoTenshiMikkiYaoiNoMiko. Mais comme c'est long, juste Tsu ^^
    ♦️Âge : 15 petite années
    ♦️Comment êtes-vous arrivé là ? So-nee-chan avait besoin d'une jumelle donc me voila ^^ D'ailleurs, je suis pas aussi cruelle que Ruika moi ! Sadique, certes, mais pas assoiffée de sang ! Euhhh...quoiiiiiiiiiique...
    ♦️Vous aimez ? J’aime bien le concept, et le design me laisse bouche bée !
    ♦️Code : Validée par un zombie. Parce que un zombi c'est trop mimi, deux zombies c'est trop choupi !!! X3



*Clockwork Lullaby, de Rin Kagamine.


Dernière édition par Ruika Minekage le Dim 21 Fév - 22:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aetheris.canalblog.com/
 

Ruika Minekage, une sociopathe de plus sur le forum. {9de Coeur} {Sang Pur}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~°{ G.A.K.U-C.a.r.d.s }°~ :: ~{To Begin :: [P]résentation :: ~Dossier Classés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit