~°{ G.A.K.U-C.a.r.d.s }°~


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenu à toi petit Yokai sur Gaku-Cards ! Gaku se remet à neuf, nous avons besoins de vous ♥️ ^-^

Partagez | 
 

 Logah Key [terminé] {Valet de Coeur}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Logah Key
~
~
avatar

Féminin Messages : 1
Date d'inscription : 12/04/2010
Localisation : Le plus loin possible des gens de toute façon
Emploi/loisirs : Se chercher des crosses ?
Humeur : À la Docteur House \o/


{More}
Race : Esper
Âge: 17 ans
Pouvoirs/Capacités:

MessageSujet: Logah Key [terminé] {Valet de Coeur}   Lun 12 Avr - 15:45

♣️ In Role Play? ♣️
    Identité

      ♦️Nom : Key
      ♦️Prénom : Logah
      ♦️Âge & date de naissance : 17 ans
      ♦️Nationalité : Écossaise
      ♦️Race : Esper
      ♦️Pouvoir et Capacités : On va appeler son pouvoir "l'ombrance", car ça sonne bien. Elle permet à Logah :
      - de se transformer en sa propre ombre. Elle est alors intouchable, mais elle ne peut pas porter de coups. Elle peut se déplacer sur les murs dans cet état à condition que son ombre ait été sur un mur dès le départ : si son ombre est à plat sur le sol, elle est paralysée. Elle peut aussi "sauter" de mur en mur sans devoir reprendre son aspect normal. En plus de l'invulnérabilité, un autre avantage est que cela lui confère une grande discrétion, pratique pour espionner ou prendre quelqu'un par surprise ;
      - de se transformer en l'ombre de quelqu'un d'autre. (Et là, je ne sais pas si ça va passer. xD) Moins le propriétaire de l'ombre est d'accord et plus cela rend la tâche difficile à Logah, et requiert une grande concentration. Cependant, si elle y arrive, elle est théoriquement capable, dans une certaine mesure, de contrôler le corps physique du propriétaire en question.
      Cela est dû au fait que l'ombre doit normalement toujours être identique au corps, mais son pouvoir l'autorise à reverser cette règle. (Un peu comme Moria dans One Piece.) Si elle marche en étant l'ombre de quelqu'un, le quelqu'un en question va marcher aussi, dans la même direction : c'est en fait son corps qui devra se plier à son ombre. (Oui, c'est un peu tordu...)
      Ceci dit, si elle fait se faire du mal de quelque façon que ce soit à une personne par ce biais, ou si la personne se fait elle-même du mal, elle sera blessée également. Si la personne meurt, elle meurt.
      De plus, comme on l'a déjà dit, cela demande une énergie et une concentration immenses, surtout si le propriétaire essaye désespérément de reprendre le contrôle : ça devient alors une véritable lutte des forces. Logah ne peut pas tenir plus longtemps que le lui permet son endurance.

      Il est à noter que dans les deux cas, si on braque une lumière directement sur elle, elle est forcée de se séparer de l'ombre. Plus les contours de l'ombre sont précisément découpés, plus elle peut facilement se l'approprier.
      ♦️Niveau : Plutôt moyen. Elle a du mal à se transformer si elle est fatiguée, dans un mauvais état d'esprit et/ou si son ombre est très floue, et il lui arrive de rester bloquée dans son ombre et de ne pas arriver à en sortir pendant de longues minutes. Quant à contrôler les ombres des autres, elle tient, au mieux, une petite minute.
      ♦️Poste : Élève


    Apparence & Personnalité

      ♣️Caractère : Logah est une dure. Vous ne la verrez jamais verser une larme, même dans les situations les plus douloureuses. Par contre, vous la verrez beaucoup plus fréquemment rembarrer sèchement des personnes normales tentant de l'aborder, car elle ne veut pas donner l'impression d'avoir besoin de qui que ce soit. En effet, elle est très fière, presque hautaine. Et pourtant, sous cette carapace, il y a bel et bien des émotions - qu'elle ne confierait pour rien au monde. Elle ne donne pas facilement sa confiance, mais une fois qu'on l'a, on ne devrait pas le regretter. C'est une amie un peu mutique et distante, très exigeante, mais loyale comme pas deux.

      Elle a bon fond donc, mais c'est un bon fond dissimulé sous des tonnes de cynisme et de prétendue insensibilité, qui lui donnent généralement mauvaise réputation. En plus, elle est assez grognon, pessimiste, bourrue. Cependant, elle vit selon des convictions et des principes très rigoureux auxquels elle ne dérogerait pour rien au monde. Si elle voit se dérouler quelque chose qu'elle trouve injuste, elle interviendra, même si c'est d'une façon détournée. Elle a beaucoup de courage, de force de caractère.

      Mais, malheureusement, elle est aussi horriblement têtue. Une vraie tête de mule. Si elle prend une décision, elle ne revient jamais dessus. Tout comme ses verdicts sur la valeur des gens, la plupart du temps définitifs. Elle ne manque pas d'intelligence, mais son obstination est telle qu'elle lui donne un côté borné. Rancunière, bien sûr ! Et susceptible avec ça. Autant pour elle que pour ceux auxquels elle tient. Si vous lui faites une crasse, à l'une ou aux autres, armez-vous de patience. Même si vous vous montrez le meilleur des hommes ou des femmes ou d'autre chose, vous n'obtiendrez probablement pas de pardon avant un an.
      ♣️Aime/Aime pas : Elle aime l'action, l'aventure, le suspense, l'adrénaline. Elle VIT pour ça. Une vraie tête brûlée ! Elle n'a pas peur de se blesser ni même de mourir. Elle mourrait pour une seconde d'excitation. Elle adore les combats et n'hésite pas à les chercher.
      Assez logiquement, elle aime aussi le sport. Il lui permet de se défouler. Sports extrêmes de préférence, mais quand elle n'en a pas la possibilité, la course peut faire l'affaire - elle court très bien.
      Après tout ça, elle n'aime rien tant que de dormir. Elle dort comme un chat : beaucoup et en gardant l'oreille alerte. Elle est capable de s'endormir à peu près n'importe où, même en plein cours.
      En parlant de ça, elle déteste les cours. Un ordre est pour elle un affront personnel. Elle déteste devoir obéir à qui que ce soit, rester assise, travailler en groupe, travailler tout court d'ailleurs et, surtout, se voir traiter comme une machine déficiente par des profs. Depuis toujours, elle se ramasse des notes catastrophiques, des engueulades salées et des heures de colle qui la laissent de marbre.
      Une autre chose qu'elle a en horreur... c'est le gaspillage. Cela vient de ce qu'elle a grandi dans la pauvreté. Tout était cher et précieux et on lui a appris très tôt à ne rien gaspiller, ni abîmer.
      ♣️Physique : Elle est assez grande, peut-être un peu plus que la moyenne. De peau mate - elle a quelques racines africaines -, assez athlétique, elle dégage une impression de force, de vigueur, même si ses muscles ne sont pas forcément apparents : on les devine plus qu'on ne les voit. Son corps est marqué de diverses cicatrices, vestiges de ses expériences de casse-cou. Elle a une démarche énergique, rapide et difficile à suivre pour la plupart des mortels.

      Elle n'a pas un vilain visage, mais comme il est renfrogné quasi en permanence, difficile de l'apprécier. Un nez assez épaté - tenu encore là de ses quelques parents noirs - surmontant une petite bouche pulpeuse, les yeux en amande, très sombres, presque noirs, plus une imposante crinière de cheveux noirs très fins, très désordonnés, aux reflets bleutés, qui tombent jusqu'au milieu de ses omoplates et sur son front.

      Elle possède un tatouage très récent, un ensemble de tirets verticaux, épais et noirs, disposés tout le long de sa colonne vertébrale.
      ♣️Style vestimentaire : Pratique. Jamais de robes ni de jupes. Plutôt les bons vieux jeans-baskets-haut au hasard, et pas de bijoux. Pourvu que ça soit confortable, Logah se fiche assez de ses vêtements et n'a pas de complexe pour sortir dans une tenue choisie à la bourre.


    Entourage & Histoire


      ♥️Enfance : Mme Key tombait enceinte pour la deuxième fois. Un accident. Elle avait déjà enfanté des jumeaux cinq ans auparavant et son mari désespérait. L'idée d'une nouvelle naissance ne lui déplaisait pas en soi, bien au contraire ! Mais quelle place y avait-il pour ce nouveau venu dans leur minuscule appartement, avec quel argent le nourrir et le soigner ? La vie était déjà si difficile. Et s'il s'agissait à nouveau de jumeaux ? Oh, non, pas encore des jumeaux...

      Dieu merci, le bébé était unique. L'accouchement fut épouvantablement pénible, des heures et des heures de travail, un de ces accouchements par le siège et madame avait le bassin étroit. Enfin, l'enfant vint au monde et fut nommée Logah. Sa mère mit trois semaines à se rétablir tout à fait.

      Et puis, Logah grandit. Elle n'était pas très proche de ses frères trop âgés, Craig et Carron, qui préféraient rester ensemble la plupart du temps et ne la portaient pas franchement dans leur cœur parce que, depuis son arrivée, ils mangeaient encore moins bien qu'auparavant. Elle connut la faim, l'ennui - pas de jouets pour se distraire - les discussions tendues à table entre ses parents : impôts, factures, dettes, comment va-t-on faire ce mois-ci ? et quand ça tournait en disputes, quelquefois, quand la frustration et l'angoisse mêlées resurgissaient sous la forme de colère et de cris, ce jusqu'à la temporaire réconciliation. Elle grandit et devint une enfant intelligente mais grave, taiseuse, solitaire et... peu docile.

      À son arrivée à l'école maternelle, les autres de son âge commencèrent par se moquer d'elle à cause de ses vêtements médiocres et rapiécés. Très vite, elle obtint qu'ils ne ricanent plus ; elle les effrayait tous. Mais de temps en temps, deux ou trois gamins revenaient l'embêter, suite à quoi ses parents étaient inévitablement convoqués par l'école pour évoquer la violence de leur fille. À chaque fois, pourtant, elle n'avait fait que se défendre ; mais les professeurs ne l'aimaient pas à cause de son insolence en cours et de son indiscipline. Finalement ses parents devaient payer des indemnités aux parents des autres, et elle se retrouvait dans sa chambre. Cela dura un certain temps.

      Et puis, arriva ce fameux jour - elle avait alors huit ans. Cour de récré... Quelques fillettes, des sales garces, venaient lui chercher des crosses. Situation mille fois vécue, mais son père l'avait prévenue qu'elle n'avait pas intérêt à récidiver dans ses bagarres. Comment s'en tirer cette fois ? Logah essaya de les menacer, mais elles lui rirent au nez et commencèrent à la bousculer. La plus peste d'entre elles sortit une brique de nulle part et la lui jeta carrément au front.

      Ce fut la seule fois de sa vie que Logah eut peur. Elle tomba à la renverse. En voyant le sang gicler, les gamines poussèrent aussitôt de grands cris et se mirent à se disputer.

      Et soudain, elles se rendirent compte que Logah n'était plus là.

      Comme ça : elle était là les trente secondes d'avant, en train de tomber, elles se détournaient un instant pour se chamailler, et le temps de se retourner elle s'était volatilisée. Elle n'était plus là. Ni nulle part dans la cour de récréation ou dans l'école. Elle avait disparu.

      On la chercha pendant deux jours entiers. Les fillettes furent interrogées mille fois. On refusait de les croire. Enfin, une petite fille ça ne s'envole pas comme ça. On échafaudait les hypothèses les plus folles. Ses parents se rongeaient les sangs. La police fut appelée, n'aida pas beaucoup. Des inspecteurs vinrent sur les lieux. "Donc c'est là, précisément, que vous étiez ?" Les fillettes acquiescèrent. "Tiens, vous avez vu ça ?" remarqua le plus jeune, se penchant sur le sol. "Qu'est-ce que c'est que cette drôle de tache sombre ?"

      Le lendemain matin, un vieux surveillant matinal, arrivant premier à l'école comme d'habitude, ne put que constater la réapparition. Logah était là, dans les mêmes habits qu'il y avait deux jours, à l'endroit exact où elle avait disparu, son front couvert de sang séché, recroquevillée sur elle-même. Il se précipita, hoquetant de surprise. "De l'eau" articula-t-elle d'une voix rauque, éludant toutes ses questions.

      Le brave vieux lui donna sa gourde, son pique-nique, la fit s'allonger sur un banc, appela des gens. Les élèves arrivaient, M. et Mme Key arrivèrent, fous de joie, ainsi que la police, plus perplexe que jamais, on voulut l'emmener à l'infirmerie se reposer au calme. Mais comme on la relevait, Logah entrevit la sale peste qui lui avait jeté la brique et ses copines. Présentement elles se tenaient à l'écart, une main sur la bouche, chuchotant entre elles en la regardant de loin. Logah se dégagea, encore très faible, fit quelques pas hésitants, faillit chanceler, puis marcha avec détermination jusqu'à elles et toisa la gamine qui sembla prête à s'évanouir de terreur. "Ça, siffla-t-elle en pointant du doigt son front, ça tu vas me le rendre au centuple." Et elle se laissa conduire à l'infirmerie comme si de rien n'était.

      Que s'était-il passé ? Tout le monde le lui demanda. Elle se contenta de répondre : "Si je vous le disais, vous ne me croiriez pas." Logah était restée bloquée dans son ombre plus de deux jours et deux nuits, sans boire et sans manger, elle avait cru qu'elle allait mourir et pourtant, une part de son esprit avait irrésistiblement envie d'en savoir plus long.

      Elle se livra à des expérimentations dans sa chambre.

      Et le temps passa. L'adolescence la mûrit mais ne changea pas tellement le fond de son âme... et n'améliora pas ses notes, au grand dam de ses parents. Elle redoubla plusieurs fois, à sa plus grande indifférence. Ses frères devinrent ingénieurs et disparurent rapidement de sa vie. Celle à la maison devint plus facile, sa mère trouva un travail stable et suffisamment rémunéré, ses parents cessèrent de se disputer, les dettes furent remboursées et ils devinrent raisonnablement prospères, plus qu'avant en tout cas. Et voici venir un personnage qui va devenir important dans cette histoire : Darren.

      Élève de la même école que Logah, du même âge, mais deux classes au-dessus d'elle (il travaille, lui), assez vilain et pas très futé. Qu'a-t-il d'extraordinaire ? C'est un Esper, lui aussi.

      Un beau soir, la fin des cours venait d'être sonnée et Logah avait été retenue quelques minutes par le professeur. Quand elle sortit de l'école, les couloirs étaient déserts. Elle s'en allait, quand elle entendit des rumeurs étranges dans la cage d'escalier derrière elle. On aurait dit des échos de conflit. Elle avisa son ombre projetée au mur, se l'appropria et descendit voir, méfiante. "Hééé, on a découvert une nouvelle forme de vie les gars !" entendit-elle distinctement.

      Quatre grands types baraqués, genre racaille, encerclaient Darren qui essayait désespérément de leur échapper. En le voyant, Logah crut rêver. C'était quoi ce délire ? Sa peau et ses vêtements prenaient à chaque seconde une couleur différente, jaune, rouge, violet, puis viraient fluos, multicolores, bigarrés. Les grands ricanaient : "Vas-y on va le vendre à un cirque, on va devenir riches !" Après quelques secondes de stupeur totale, Logah sut tout à coup que cette idée qui l'avait souvent effleurée était juste : elle n'était pas seule.

      Elle quitta son ombre, mais de telle façon à ce que Darren puisse la voir, lui seul, et non les quatre autres qui lui tournaient le dos. Il écarquilla les yeux. Elle chassa les grands en un tournemain - elle avait déjà eu affaire à eux - et s'entretint un moment avec le yokaï.

      ***

      « "Esper" ?
      - Ben oui, comme ma mère. Quoi, ne me dis pas que tu ignores que tu l'es ?
      - Hein ?
      - Esper !
      - Darren, il n'est pas question que toi et moi ayons le moindre point commun.
      - C'est pas vrai, t'es vache ! T'es la seule dans ta famille ?
      - Oui.
      - Eh ben sache qu'il y en a dans le monde entier, et aussi d'autres genres de monstres... Oh, excuse, je te traite pas de monstre, hein...
      - C'est pas grave.
      - Y a même des académies pour nous. Ma mère m'a parlé de la Gaku-Cards, mais je ne veux pas y aller... Ils me lamineraient en un instant !
      - Je n'ai jamais douté de ta lâcheté. Gaku-quoi ? »

      ***

      « Hééé, qu'est-ce que tu fais à mon ombre ?
      - J'expérimente. Tiens-toi tranquille. Ça fait un moment que je me dis que je pourrais essayer avec celle de quelqu'un d'autre.
      - Mais essayer quoi ?...
      - Laisse-moi faire, je te dis.
      - Quelque part, je suis pas rassuré...
      - ...
      - Tu arrives à quelque chose ?
      - Tais-toi, tu me déconcentres.
      - ...
      - ...
      - ... AAARG ! Arrête çaaa ! »

      ***

      « T'as tenu longtemps, cette fois ! Et je résistais !
      - Quarante-six secondes... t'appelles ça... longtemps ? Haaa...
      - Tiens, prends un peu d'eau.
      - ... des mois que j'y travaille... Bon, je serai prête.
      - Prête à quoi ?
      - ...
      - Est-ce que tu voudrais bien me mettre, une fois, juste pour changer, au courant de tes projets ?
      - Je vais à ta Gaku-machin... l'année prochaine.
      - QUOI ? »
      ♥️Famille : Ses parents, qui sont mariés, deux frères jumeaux, Craig et Carron, âgés de 22 ans aujourd'hui, qui travaillent comme ingénieurs, et puis quelques cousins en Afrique que Logah n'a jamais rencontrés.
      ♥️Ici parce que : Par envie d'action ! Cette école apparemment si dangereuse était comme un défi qui lui était lancé. Elle n'a pas su résister... Et aussi pour parfaire la maîtrise de son pouvoir.
      ♥️Des remarques : Elle se fiche du classement. Elle n'a peur de personne...


♣️ In Real Life ? ♣️
    ♦️Prénom/Pseudo : Nathalie
    ♦️Âge : 16 ans
    ♦️Comment êtes-vous arrivé là ? Y avait le logo dans la liste des partenariats d'un forum et j'ai cliqué dessus
    ♦️Vous aimez ? Voui le concept est sympa, le design aussi...
    ♦️Code : Yes ♥️


Dernière édition par Logah Key le Ven 16 Avr - 13:25, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Logah Key [terminé] {Valet de Coeur}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~°{ G.A.K.U-C.a.r.d.s }°~ :: ~{To Begin :: [P]résentation :: ~Dossier Classés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit